La taille ne répond pas à un besoin de l'arbre, mais bien de l'homme. Elle permet de faire face à des problèmes tels que la sécurité, la cohabitation avec des infrastructures (bâtiments, routes, chemins, réseaux électriques ou de télécommunications), ou de répondre à des préocupations esthétiques.

C'est en intégrant les connaissances comme la biologie, la physiologie, la parasitologie et le contexte dans lequel se situe l'arbre qu'il est possible de planifier une taille, en effet, une taille inadaptée peut causer des dommages irréversibles.

Tout en préservant l'intégrité et l'architecture des arbres, une taille d'éclaircie peut permettre de conserver l'arbre et mieux cohabiter avec lui.

Il est impossible d'obtenir un petit arbre sain à partir d'un grand arbre. Pour contenir le volume d'un arbre, il est nécessaire d'intervenir tôt dans son développement et de renouveler la taille périodiquement (tous les ans ou 2 ans au maximum) C'est ce que l'on appelle la taille architecturée.

Une étape trop souvant oubliée :
LA TAILLE DE FORMATION des jeunes arbres est une étape primordiale pour adapter au mieux l'arbre à son environnement, elle permet d''éviter d'importants problèmes de tenue mécanique et de gabarit.

Contrairement aux idées reçues,les arbres de nos régions peuvent être taillés en tous moments de l'année, en évitant les périodes de sortie et de chute des feuilles.